Connecter les appareils de l’IoT à l’aide du protocole MQTT pour mieux connecter nos villes et nos bâtiments

Lorsque le protocole MQTT (Message Queue Telemetry Transport) a été inventé, il y a plus de 20 ans, ses créateurs n’avaient peut-être pas conscience qu’il jouerait un rôle central dans une myriade d’applications, et ce dans tous les secteurs.

En effet, le protocole MQTT est devenu la norme de facto pour échanger des messages entre les appareils connectés, qui forment ce qu’on appelle l’Internet des objets (ou IoT). Il permet aux différents capteurs de l’IoT, et notamment aux caméras, de communiquer les uns avec les autres au sein des villes intelligentes, des bâtiments connectés et de divers secteurs verticaux comme le commerce, la santé et la fabrication.

Pourquoi le protocole MQTT ?

MQTT est un protocole de messagerie extrêmement fiable et léger, qui ne nécessite que peu de bande passante et de puissance de calcul, et qui est donc parfaitement adapté à cette application. Il suit une approche dénommée « publish-subscribe » pour mettre en attente, partager et relayer les messages de manière efficace. Ce faisant, il forme une solution idéale pour les connexions entre les appareils hébergés à distance, dans des conditions où les ressources ou la bande passante du réseau sont limitées. Il s’agit également d’un format ouvert, qui peut donc être utilisé avec une très grande quantité d’appareils, et pour des applications extrêmement variées comme l’éclairage des rues, le contrôle d’accès, la surveillance de la circulation, la gestion des stationnements et la qualité environnementale.

Grâce au protocole MQTT, de nombreuses caméras réseau d’Hanwha Vision peuvent fonctionner sans problèmes avec tous les autres capteurs déjà présents dans vos installations. Ce qui signifie que votre système de vidéo sécurité peut faire bien plus que surveiller – il peut influer sur toutes sortes d’opérations de votre entreprise ou de votre ville. La combinaison du protocole MQTT et des systèmes vidéo permet de donner vie à de nombreux rêves pour les villes intelligentes, les bâtiments connectés et le secteur du commerce.

Informations actionnables en temps réel

La quantité d’appareils de l’IoT ne cesse de croître. Selon les estimations actuelles, on devrait compter plus de 13,1 milliards d’appareils connectés dans le monde d’ici la fin 2023. Ce qui génère une grande quantité de données, et une multitude de possibilités pour rendre les organisations plus intelligentes, efficaces et personnalisées.

Imaginons par exemple qu’une personne entre dans un bâtiment entièrement vide. En utilisant le protocole MQTT comme moyen de communication entre les appareils installés dans le bâtiment, l’arrivée de cette personne peut déclencher un grand nombre d’actions. Sa détection peut déclencher, par exemple, l’allumage automatique des lumières, du chauffage ou de la climatisation pour créer une ambiance plus agréable. Le protocole MQTT étant dans un format ouvert, il peut être utilisé avec un très grand nombre d’appareils connectés – y compris, pourquoi pas, une machine à café connectée. On peut donc imaginer qu’un café se mette à couler alors même que notre occupant n’est qu’en chemin vers la cuisine.

Pour les zones plus fréquentées, l’analyse vidéo peut surveiller le niveau d’occupation et déclencher une alarme si la quantité de personnes entrantes dépasse un seuil de sécurité. Le système permettrait de rediriger automatiquement les visiteurs hors des zones surpeuplées vers des espaces moins fréquentés, à l’aide d’appareils communiquant via le protocole MQTT et suivant un plan d’action prédéfini. La saturation d’un espace pourrait également nécessiter de faire venir du personnel supplémentaire, et donc d’envoyer automatiquement des notifications sur leurs smartphones ou tablettes pour leur demander de se déplacer. Une procédure particulièrement pratique dans les centres commerciaux ou dans le domaine du transport, pour lesquels l’expérience des visiteurs est étroitement liée à leur satisfaction.

La clé de voute des villes intelligentes

À l’échelle d’une ville entière, il serait possible d’utiliser plus de capteurs pour surveiller la qualité de l’air dans les différentes rues. Grâce au protocole MQTT, ces données peuvent être combinées aux données collectées par les capteurs en charge de la circulation, notamment les caméras, pour déterminer si un problème de bouchon a entrainé la diminution de la qualité de l’air. Il serait alors possible de rediriger la circulation vers des rues moins encombrées pour faire retomber la pollution à un niveau acceptable.

Mais les bouchons ne sont pas les seules raisons possibles d’une chute de la qualité de l’air : elle peut également être liée à une situation d’urgence. En ce cas, la rapidité des réactions, facilitées par ces appareils communiquant entre eux, peut sauver des vies. Une chute soudaine de la qualité de l’air peut être due à un incendie, produisant des fumées toxiques. Dans un tel contexte, les images des caméras thermiques pourraient apparaitre automatiquement sur les écrans d’une salle de contrôle, et permettre de confirmer le départ de feu. Des systèmes de signalisation numérique et de sonorisation pourraient alors permettre d’éloigner le public de la zone à des fins de sécurité. Ils empêcheraient non seulement la situation de s’empirer, mais également aux premiers répondants d’avoir le temps et l’espace nécessaires pour intervenir.

Avantages à long terme

La communication MQTT entre les appareils n’est pas seulement utile pour son impact immédiat, mais elle peut également alimenter des décisions stratégiques à long terme. Les chefs d’entreprises réalisent de plus en plus la valeur des données pour se préparer à l’avenir. Les vidéos et les appareils de l’IoT sont de riches sources de données : visuelles, environnementales, audio, température et bien d’autres. En regroupant toutes ces données dans une interface cohérente et facile à comprendre, les responsables peuvent tirer pleinement profit de toutes les données disponibles.

Dans le cas des commerces par exemple, elles permettront d’avoir une meilleure compréhension de l’occupation des boutiques, de la fréquentation de certains espaces, des effectifs nécessaires ou de la consommation en énergie. La capacité à voir quand les boutiques sont particulièrement fréquentées permet d’améliorer les plannings du personnel. L’aménagement des boutiques peut être amélioré par des données sur la fréquentation et l’occupation (en plaçant par exemple un article populaire et onéreux là où les clients passent le plus fréquemment). Le chauffage et la ventilation peuvent également être programmés en fonction du nombre de personnes dans un magasin — et donc d’utiliser plus efficacement l’énergie, en activant ces systèmes uniquement quand, et où, ils sont nécessaires.

Dans une ville intelligente, comprendre les flux de véhicules et de personnes parcourant un espace permettra aux urbanistes de créer des routes, chaussées et espaces publics adaptés à tous les citoyens, quel que soit leur mode de locomotion. Les zones plus dynamiques pourront bénéficier d’une maintenance plus régulière des routes, tandis que des patrouilles supplémentaires pourront parcourir les rues moins fréquentées. Tous les responsables des villes intelligentes souhaitent assurer la sécurité et la satisfaction de leurs citoyens. En combinant les données des vidéos à celles de l’IoT, ils pourront avoir une vision des situations en temps réel, ou presque, afin d’améliorer les délais de réponse et d’adapter les villes aux besoins de leurs occupants.

MQTT et IA : l’alliance idéale !

Impossible de ne pas traiter du rôle de l’IA dans ces applications. Aux côtés des systèmes d’analyse intelligente de la vidéo et d’un Machine Learning généralisé, les caméras modernes embarquent également des algorithmes de Deep Learning. Ils permettent de réaliser encore plus d’analyses de manière embarquée, soit directement sur l’appareil. Dans un tel contexte, l’accès à des données supplémentaires, issues de l’IoT et communiquées par le protocole MQTT, revêt une importance inestimable. Il devient ainsi possible de créer des alertes, de déclencher des actions, et de communiquer des informations à la fois mieux contextualisées, plus précises et plus utiles.

De bien des manières, le protocole MQTT est crucial pour permettre à l’IA de continuer à se développer dans le secteur de la vidéo, car il permet aux caméras de communiquer avec d’autres appareils. Sans lui, les données collectées par chaque capteur resteraient isolées, et difficiles à utiliser de manière régulière et cohérente.

Utilisation du protocole MQTT par Hanwha Vision

Le protocole MQTT est pris en charge par l’intégralité des caméras IA d’Hanwha Vision, qui bénéficient donc de l’ensemble des avantages et possibilités offertes. Pour en apprendre plus sur les caméras IA d’Hanwha Vision, et sur les systèmes d’analyse qu’elles embarquent, rendez vous sur [LIEN].