Comment favoriser l’adoption des systèmes vidéo basés sur IA dans votre organisation

Si les avancées de l’IA ont donné naissance aux rêves les plus fous dans le monde entier, les applications éprouvées dans le monde réel restent bien moins nombreuses.

C’est notamment le cas de la vidéo assistée par IA, qui se développe toujours plus dans des secteurs tels que la fabrication, le commerce ou les villes intelligentes, comme le confirme une récente enquête d’Hanwha Vision.

Celle-ci révèle que près d’un tiers des dirigeants d’entreprise considère l’utilisation de l’IA sur les caméras comme une manière d’améliorer la rentabilité, la maîtrise des coûts et l’efficacité opérationnelle. À titre de comparaison, ce chiffre est deux fois plus élevé que celui des dirigeants intéressés par l’automatisation ou la robotique.

Mais l’enthousiasme pour cette technologie n’est qu’un premier pas vers son intégration. Il reste encore des obstacles à franchir pour les entreprises souhaitant pleinement exploiter un système vidéo basé sur l’IA. Citons entre autres :

  1. Le besoin supposé en formation associé à cette technologie et à sa mise en œuvre.
  2. Les implications en matière de cybersécurité.
  3. La maturité de la technologie.
  4. L’incertitude en matière de retour sur investissement.
  5. La gestion de l’engagement.

Fort heureusement, ces obstacles sont faciles à franchir. Voici quatre conseils pour les dirigeants d’entreprise souhaitant favoriser l’adoption de solutions vidéo basées sur IA dans leurs organisations.

1. Le partage des connaissances pour favoriser l’adoption

La vidéo basée sur IA sera d’autant plus prisée dans une organisation si toutes les parties prenantes sont informées sur le sujet et conquises par son utilisation, et si les avantages de la technologie répondent aux attentes. Les responsables de la sécurité, traditionnellement en charge de la technologie vidéo, ont ici un rôle à joueur en informant leurs homologues des équipes opérationnelles potentiellement intéressées par les applications de l’IA pour améliorer leurs processus.

De la même manière, les installateurs et intégrateurs ont le plus d’expérience en ce qui concerne cette technologie

et sont parmi les mieux placés pour informer les utilisateurs. Ils peuvent contribuer significativement à sa large adoption en renseignant sur les capacités de l’IA, son coût, l’importance d’une utilisation responsable, et sur la manière de choisir un fabricant de confiance. Une démarche essentielle pour faire progresser l’engagement et la confiance envers l’IA.

2. Faire converger la technologie avec les objectifs des hauts dirigeants

La collaboration réciproque entre la sécurité, les opérations et d’autres départements peut permettre d’identifier d’autres opportunités d’amélioration de l’entreprise grâce à la vidéo basée sur IA. En s’alignant avec les objectifs commerciaux définis par les hauts dirigeants, il est plus facile d’assurer le retour sur investissement et de gagner la confiance et le soutien des cadres supérieurs. En effet, les personnes souhaitant intégrer un système vidéo basé sur IA dans leur organisation doivent tirer profit de l’enthousiasme immense et grandissant des instances dirigeantes pour l’IA dans le milieu professionnel. Pour répondre à cet enthousiasme, les équipes de sécurité doivent travailler avec les plus hauts dirigeants sur une stratégie de vidéo IA définissant des attentes claires et des indicateurs de réussite.

3. Favoriser la confiance en l’IA

L’un des principaux défis auquel doivent faire face les dirigeants souhaitant intégrer l’IA à leur organisation est la confiance en la technologie et en ses capacités. Pour répondre à cette attente, il est nécessaire de trouver un équilibre entre la régulation appliquée à l’utilisation de cette technologie, pour veiller à ce qu’elle soit digne de confiance et protège les individus, et l’encouragement des innovations permettant de multiplier les applications où l’IA apporte de réels avantages.

Cet équilibre implique que les dirigeants s’efforcent de renforcer la confiance accordée à l’IA et aux technologies associées. Pour cela, ils doivent suivre des pratiques responsables et nouer des partenariats avec des fabricants réputés, qui accordent une importance majeure à la cybersécurité, à l’utilisation responsable et à une chaîne d’approvisionnement éthique.

Les entreprises pourraient aussi aller plus loin et nommer une personne responsable de l’IA, en charge de défendre son utilisation mais aussi de former un point unique de responsabilité pour cette technologie. Une démarche qui pourrait apaiser les inquiétudes des employés, des clients et des fournisseurs, et permettre d’identifier les risques potentiels associés à son utilisation – l’un des facteurs majeurs ayant motivé la loi sur l’IA de l’Union européenne, une première à l’échelle mondiale, adoptée fin 2023.

4. S’informer sur les innovations et tisser des partenariats avec des experts

Les professionnels de la sécurité et des opérations doivent rester informés des nouvelles fonctionnalités et tendances de la vidéo basée sur IA. Il doivent travailler avec un chef de file respecté de l’industrie, tel qu’Hanwha Vision, pour veiller à être à la pointe des innovations de cette technologie. En s’associant avec des installateurs et fabricants réellement spécialisés dans le domaine, leur entreprise bénéficiera de leurs expertise et expériences considérables, de leur aide lors de la mise en œuvre et d’un partage constant des connaissances.

En outre, l’un des potentiels obstacles à l’adoption de la vidéo IA étant les craintes des utilisateurs en matière de cybersécurité, travailler avec un partenaire réputé accordant une importance capitale à la cybersécurité et à la confidentialité lors de la conception de ses produits participera à créer un système vidéo résilient. Les fabricants responsables de caméras IA pourront prouver leur engagement envers la cybersécurité de diverses manières, par exemple en ayant déjà fait le nécessaire pour être conformes aux directives de cybersécurité SRI2 et CRA. Ils seront également conformes à la loi NDAA (National Defense Authorization Act) , qui a banni certains fabricants de technologie des États-Unis suite à des problèmes d’éthique et de sécurité.

Pour en apprendre plus sur la manière d’intégrer avec succès la technologie de vidéo basée sur l’IA dans votre entreprise, vous pouvez consulter le rapport complet ici ici.